QuiFaitQuoi
recherche/expérimentation en AB

Rechercher une action

Effacer tous les critères

Texte Echelle
et  
  localisation
Date   Statut
Productions
toutes les productions
Thématiques
toutes les thématiques
Tri par date Trop de résultats, veuillez préciser votre recherchepage 1/4

Colles et clarification en vinification Bio

Expérimentation analytique - En projet - Echelle Régionale - IFV
Début : août 2017 - Fin : août 2018
L'objectif de ce programme est d'étudier les produits de collage et de clarification concernés par l'évolution de la réglementation européenne et du cahier des charges des vins bio et d'en évaluer leur efficacité, avantages et inconvénients dans un contexte de production en région Aquitaine limousin Poitou Charentes.
En effet, la maîtrise et la rationalisation de l'utilisation des intrants sont indispensables pour la filière viti-vinicole et tout particulièrement dans le cas de la vinification Bio qui doit se conformer à un cahier des charges plus restrictif.
Les produits de collage sur moût permettent de traiter les jus contre l'oxydation et les éventuelles déviations dues à un état sanitaire dégradé, mais également de corriger la couleur ou encore les qualités organoleptiques des vins. La caséine (protéine du lait) fait partie des solutions proposées tout comme la pvpp qui entre dans la composition de nombreux produits de collage. Or la caséine étant considérée comme allergène, elle est de ce fait, soumise à l'étiquetage en cas de présence avérée depuis le 30 juin 2012 (règlement UE n° 579/2012) et la pvpp, est exclue du cahier des charges Bio (règlement CE n° 203/2012). Peu de références sont disponibles sur l'efficacité des alternatives à la caséine et à la pvpp (colles protéiques) sur les cépages Bordelais destinés à l'élaboration de vins blancs ou vins rosés alors que des études ont été menées d'en d'autres régions viticoles (Val de Loire, Rhône-Méditerranée, PACA).
Par ailleurs, aujourd'hui, seules les préparations enzymatiques à des fins de clarification sont autorisées sur moût en vinification biologique. Or, leur contribution à l'extraction des jus de vendange facilitant ainsi le pressurage est une application, si elle est autorisée, qui favoriserait la production de vin rosé ou de vin blanc de qualité (impact économique de part une meilleure maîtrise du pressurage et impact qualitatif).
Notre objectif est donc d'évaluer les pratiques de collage et de clarification répondant aux contraintes exposées précédemment et notamment celles faisant l'objet de débat au niveau communautaire :
Colles végétales : protéine de pomme de terre en complément de la protéine de pois, utilisées seule ou en association et en remplacement des colles de blé qui ne sont plus produites pour l'utilisation en Œnologie
Colles à base d'extrait protéique de levures
Ce volet permettra de traiter en complément la gestion de l'oxydation des moûts ou vins (effet attendu du collage dans certains cas), sujet jugé prioritaire par les vignerons Bio suite à l'enquête nationale sur les pratiques et les besoins oenologiques en Bio réalisée en 2015 par l'Itab

Enzymes pectolytiques sur vendange, usage en macération pour élaboration de vins rosés (application sur vendange)

Enzymes pectolytiques sur vendange avant pressurage pour élaboration de vins blanc (application sur vendange)
Tout comme en vinification conventionnelle, les producteurs en Agriculture Biologique doivent être compétitifs et produire des vins en réponse au marché ciblé. L'utilisation d'intrants dans le processus de vinification peut permettre aux viticulteurs d'élaborer un profil type de produit en assurant une certaine constance, demandée notamment par les acheteurs étrangers.
Pour tout cela, il est nécessaire de leur fournir des références spécifiques en réponse à leurs contraintes leur permettant ainsi une entière maitrise de la qualité de leur produit.

Essai haricot vert nain à production groupée en AB

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - BIOBOURGOGNE
Début : mai 2017 - Fin : juillet 2017
Evaluation de la rentabilité (rendement/temps de travail)
Evaluation variétales (aspect gustatif et rendement)

Recensement d'itinéraires techniques AB de tomate ronde rouge

Recherche participative - En cours - Echelle Régionale - BIOBOURGOGNE
Début : avril 2017 - Fin : septembre 2018
Variétés de tomate ronde rouge F1 ou population, avec un objectif gustatif et de rendement.
Création de références régionales.

Tester la faisabilité de la lentille en région NPDC

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Régionale - CA Nord Pas de Calais
Début : mars 2017 - Fin : septembre 2017
Essai variétés (lentille verte, lentille corail, lentille noire, lentille blonde).
Essai ITK (roulage, HE, sans HE ni roulage)
Essai association (millet, moha, quinoa, cameline)
Essai densité cameline associée
Essai densité lentille

Sélection participative en maraîchage bio

Recherche participative - En cours - Echelle Régionale - Bio Loire Océan
Début : janvier 2017 - Fin : décembre 2019
Espèces concernées : aubergine, carotte, poivron, tomate, potimarron, poireau

Sélectionner et commercialiser de nouvelles variétés adaptées à la production et au marché biologiques
Evaluer la qualité organoleptique et nutritionnelle de ces variétés pour mieux les valoriser
Identifier les variations de comportement d'une variété dans des environnements différents d'un point de vue organoleptique et nutritionnel
Mobiliser tous les acteurs dans la sélection variétale, du producteur au mangeur en associant les distributeurs, pour une meilleure appropriation des innovations présentées

Gestion de la tonte robotisée

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - IFV
Début : janvier 2017 - Fin : décembre 2017
La situation la plus courante pour la gestion des enherbements est que le déclenchement d'une opération de tonte est plus dicté par des impératifs de l'ordre de la gestion du temps de travail que par une règle de décision agronomique bien formalisée. De plus, de nouveaux modes d'entretien des couverts sont désormais rendus possibles par la robotisation et cela peut impacter leur comportement.

L'objectif du projet est donc d'acquérir des références pour formaliser des règles de décisions relatives à la gestion des couverts prenant en compte le cycle de la vigne, le cycle des couverts et les moyens de destruction (fauche, roulage, etc) à maîtriser afin de déterminer, par exemple, dans quels cas de figure la fréquence de tonte est un facteur déterminant par exemple, ou si on peut définir une hauteur de développement du couvert à ne pas dépasser en fonction d'un objectif de production. L'impact économique de la fréquence des tontes doit être évalué en parallèle.

Incidence de différents modes de pilotage des couverts végétaux hivernaux sur l'alimentation azotée de la vigne et la qualité des vins du Sud-Ouest

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - IFV
Début : janvier 2017 - Fin : décembre 2017
L'objectif de ce projet est de caractériser l'incidence sur la vigne de différents modes de conduite des engrais verts (combinaisons : choix des espèces, date de semis, date de destruction).
Les résultats attendus sont l'acquisition de références agronomiques sur différents modes de gestion des couverts végétaux temporaires semés de type « engrais verts ». Ces résultats doivent permettre à moyen terme de proposer des indicateurs et des règles de décision pour le pilotage de ce type de couvert en adéquation avec la production viticole biologique.

Réduction des doses de cuivre en utilisant la silice

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - IFV
Début : janvier 2017 - Fin : décembre 2017
Les composés du cuivre ont été inclus à l'annexe I de la directive 91/914/CEE avec date d'application au 1er décembre 2009 (directive 2009/37/CE de la Commission du 23/04/2009).
Pour prévenir de la baisse d'efficacité du cuivre du fait de la diminution de sa dose d'application, l'ajout dans le pulvérisateur d'autres composés naturels est proposé.
La silice, au dire de certains vignerons serait un bon candidat pour aider cette diminution des doses de cuivre nécessaire. Cette silice est généralement apportée par des décoctions de prêle, plante naturellement riche en silice. Cependant, la dose de silice réellement apportée à la vigne n'est jamais connue : la quantité de silice dans les prêles peut varier, la quantité de silice extraite des prêles est inconnue. Du fait de toutes ces inconnues, l'apport de silice se fera via une solution de silice pure pour contrôler les doses et mesurer les effets en fonction de la dose réellement apportée à la vigne.

Comparaison de différentes colles pour la vinification biologique

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - IFV
Début : janvier 2017 - Fin : décembre 2017
La limpidité des vins est une qualité exigée par le consommateur, gage des qualités gustatives du produit. La stabilisation des vins est la conservation de cette limpidité et de la matière colorante quelles que soient les conditions de stockage.
Il existe 3 grands types de colles : organiques (gélatines, caséines...), minérales (bentonite, sols de silice) et synthétiques (PVPP).
La première colle végétale autorisée en vinification est la colle de pois, et depuis 2014 les protéines extraites des pommes de terre sont aussi autorisées. Le chitosane et chitine glucane issus d'Aspergillus niger ont été autorisés en 2012 (avec d'autres activités que le collage). Les extraits protéiques de levures ont été autorisés en 2013.
Cependant, au niveau de la réglementation biologique, la référence réglementaire est la version de 2010, n'autorisant pas tous ces nouveaux produits. Dans le cas d'une autorisation, la réglementation Bio Européenne impose l'utilisation d'intrants biologiques si ceux-ci sont disponibles sur le marché (protéine végétale blé ou pois, gélatine, colle de poisson).
Le projet présenté permettrait d'enrichir les comparatifs entre les colles animales et colles d'origine végétale ou fongique existantes mais non autorisées actuellement en vinification biologique. En effet, peu d'études ont été réalisées avec un comparatif de colle assez large pouvant orienter les choix des vinificateurs pour les vins rouges du Sud-Ouest.

Essais en bandes 10 variétés de blés tendre

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - CA 63
Début : novembre 2016 - Fin : septembre 2017
Comparer 10 variétés de blés panifiables
Rôle pédagogique et création de références

Essai association blé tendre et protéagineux (pois-féverole) + fertilisation

Projet R&D - En cours - Echelle Régionale - MAB 16
Début : novembre 2016 - Fin : juillet 2017
- Evaluer différentes proportions de mélanges vis à vis de la qualité meunière et de la proportion de céréales à la récolte.
- Evaluer et comparer l'intérêt de la fertilisation des mélanges et du blé tendre pur.
- Evaluer et comparer l'intérêt de la fertilisation d'autres mélanges avec la féverole en comparaison de la culture pure.
- Evaluer différentes dates et formes d'apports.
- Evaluer s'il y a un effet dépressif d'un apport de fertilisant sur le protéagineux.
- Comparer le comportement des mélanges Blé tendre - pois protéagineux et Blé tendre - féverole sous différents régimes de fertilisation.
- Evaluer l'amélioration qualitative (protéines) du blé tendre et d'autres espèces en association.
- Evaluer l'efficience technique et économique de ces apports.

Essai variétés Blé tendre Hiver

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Régionale - CA Nord Pas de Calais
Début : novembre 2016 - Fin : août 2017
Comparaison de 24 variétés de blé tendre d'hiver
16 variétés + 8 variétés testées dans le cadre du GEVES

Comparaison de 8 variétés de triticale d'hiver

Projet R&D - En cours - Echelle Régionale - CA Nord Pas de Calais
Début : novembre 2016 - Fin : août 2017
Comparer le comportement de 8 variétés de triticale d'hiver

Comparaison des association Orge d'hiver - Pois d'Hiver aux cultures seules

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Nationale - CA Nord Pas de Calais
Début : novembre 2016 - Fin : juillet 2017
Comparer les associations céréales protéagineux aux cultures seules.

Criblage de nouvelles variétés de blé d'hiver en système biologique

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - GRAB HN
Début : octobre 2016 - Fin : août 2017
Le criblage de nouvelles variétés proposées par les semenciers en système biologique : les performances de ces variétés (levée, pouvoir couvrant, hauteur, résistance aux maladies, qualité meunière et rendement) sont comparées à celles de références dans notre zone climatique. Les résultats de cet essai sont utilisés par l'équipe GC de l'ITAB pour obtenir des moyennes de la région Nord-Ouest et pour éditer des fiches techniques pour les variétés les plus intéressantes.

Expérimentation variétale blé

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Régionale - VIVESCIA
Début : octobre 2016 - Fin : septembre 2017
Comparer différentes variétés de blé meunier avec un protocole ITAB

Analyse de chantiers de récolte d'amandes

Expérimentation analytique - Terminée - Echelle Régionale - CIVAM Bio 66
Début : septembre 2016 - Fin : octobre 2016
Afin de sensibiliser les nouveaux amandiculteurs aux moyens à mettre en oeuvre dès la plantation pour faciliter les futures récoltes, nous avons analysé les chantiers de récolte pendant la campagne 2016 chez 2 producteurs d'amandes expérimentés du Roussillon, et par ailleurs responsables de l'UPAR (Union des producteurs d'Amandes du Roussillon).

Réduction des intrants en vinification biologique des rosés

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - IFV
Début : août 2016 - Fin : juillet 2017
Initié en 2014, le périmètre du projet a été recentré autour de 3 axes en 2016
Parcelle en rupture, impact de l'oïdium sr la qualité des vins Rosés : Dans l'objectif de réduire les intrants, les vignerons prennent de plus en plus de risques vis-à-vis des maladies cryptogamiques. Alors que le mildiou a surtout un impact quantitatif (perte de récolte), une vendange altérée par l'oïdium peut engendrer des déviations sur les vins. Cette étude vise à connaitre le seuil de nuisibilité de l'oïdium, à évaluer son impact sur la qualité des vins rosés (caractérisation sensorielle, couleur) et à mesurer l'efficacité des traitements oenologiques pré-fermentaires (collage).

Réduction des sulfites en préfermentaire : le bio-contrôle en phase préfermentaire (application de levures non saccharomyces sur vendange) est une tendance en développement qui pourrait conduire à réduire ou s'affranchir des sulfites. Les résultats de 2015 conduisent à combiner l'application des micro-organismes et l'usage des gaz neutres et/ou des sulfites. L'impact sur la qualité des vins de cépages moins oxydatifs que le grenache et le cinsault sera évalué en 2016 (mourvèdre ou syrah)

Gestion des sulfitages en élevage : les travaux sur la réduction des sulfites ont permis de cibler les itinéraires à risque et les limites de certaines pratiques. Un sulfitage mal maitrisé en élevage peut conduire à la dépréciation des arômes et de la couleur des rosés. Sensibiliser les opérateurs à raisonner la gestion du SO2 en élevage est l'objectif de ce travail. La conduite selon le niveau de SO2 actif en comparaison d'un ajustement selon un niveau de SO2 libre présente un intérêt sur le niveau de SO2 total si les vins sont conditionnés à des niveaux de SO2 libre différents. L'expression aromatique est la couleur sont alors affectés. En 2016, la gestion des sulfites sera couplée à l'emploi de LSI riche en glutathion, au glutathion pur ou à l'acide ascorbique. L'objectif est d'évaluer le gain en sulfites au conditionnement et l'impact organoleptique, immédiat et à 6 mois.

BIODYNAVIN - vinification biodynamique

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - IFV
Début : juillet 2016 - Fin : juin 2017
Un nombre croissant de viticulteurs BIO, ou en conversion, est intéressé par l'utilisation de préparations biodynamiques (bouse de corne, silice de corne). Les viticulteurs qui utilisent déjà ces techniques, observent de façon empirique une amélioration au niveau du fonctionnement de leurs sols, une résistance accrue des vignes au stress hydrique, une croissance plus harmonieuse de celles-ci et donc une maturation plus homogène et plus aboutie des baies.
Des expérimentations menées en Suisse pendant 20 ans confirment une amélioration de la structure et une augmentation de la biodiversité au niveau du sol, lorsque des préparations biodynamiques sont utilisées. En revanche, personne encore n'est allé étudier de manière approfondie l'impact sur la biodiversité levurienne au niveau des raisins, ni sur les qualités analytique et organoleptique du vin.
Nous nous proposons donc au cours des trois prochains millésimes, de mesurer scientifiquement l'impact des deux préparations biodynamiques de base sur les populations levuriennes des raisins et d'étudier l'impact qualitatif sur le produit final qu'est le vin. Les dispositifs expérimentaux seront installés chez des vignerons dont les pratiques sont déjà biologiques.
Si les résultats obtenus sont positifs, les vignerons et les techniciens viticoles pourront mettre en oeuvre ces pratiques pour optimiser la santé de leurs vignes et la qualité de leurs vins.

Maitrise de la fermentation alcoolique en vinification biologique

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - IFV
Début : juillet 2016 - Fin : juillet 2017
Ce projet s'articule autour de 2 volets de travail :
Volet 1 : Évaluation d'itinéraires techniques innovants pour la gestion des phases pré-fermentaires, des départs en FA et la maîtrise des populations microbiennes en bio (sur ces étapes)
Proposer des itinéraires techniques alternatifs au sulfitage en pré-fermentaire, conformes au règlement « vinification bio », pour maîtriser les populations microbiennes indésirables présentes dans le moût (Bio-protection).
Réaliser un protocole de mise en oeuvre d'un levain en gérant une population saine de micro-organismes indigènes durant l'ensemble des vinifications. En vue d'optimiser la technique de pied de cuve (PDC) en favorisant l'implantation correcte d'une population suffisante de Saccharomyces pour assurer une FA franche.

Volet 2 : Mise au point d'un usage nouveau et optimisé de la nutrition azotée organique pour la gestion des fins de FA en bio
Acquérir de nouvelles références sur l'usage des formes organiques d'azote pour la nutrition des levures suite au changement réglementaire sur la définition des dérivés de levures et la modification des doses maximales d'utilisation.
Evaluer concrètement les conditions d'utilisation optimales (dose/efficacité/coût produit) des autolysats pour garantir le bon déroulement des FA dans des conditions de carences avérées.

Suivi des dégâts de Bactrocera oleae sur 3 parcelles des Pyrénées Orientales

Réseau de suivis - Terminée - Echelle Régionale - CIVAM Bio 66
Début : juillet 2016 - Fin : octobre 2016
Observations des dégâts causés par la mouche de l'olive grâce à un suivi de trois oliveraies du département des Pyrénées Orientales.

Essai variétal trèfle blanc semé sous couvert

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - GRAB HN
Début : avril 2016 - Fin : juillet 2017
Évaluer la performance agronomique de différentes variétés de trèfle blanc semé sous couvert d'une céréale au mois d'avril.

Evaluer l'activité d'un biostimulant contre le mildiou de la pomme de terre, associé à la Bouillie Bordelaise

Projet Recherche/Expé - Terminée - Echelle Européenne - CentrExpe
Début : avril 2016 - Fin : septembre 2016
Evaluer l'activité d'une nouvelle préparation à action biostimulante et/ou adjuvante, contre le mildiou de la pomme de terre, utilisée seule ou associée à de la Bouillie Bordelaise.

Efficacy of Copper fungicides against Late blight on Potatoes

Projet Recherche/Expé - Terminée - Echelle Européenne - CentrExpe
Début : avril 2016 - Fin : septembre 2016
Evaluation of new formulation of copper fungicides against late blight, on potatoes.

Association de cultures

Expérimentation analytique - Terminée - Echelle Régionale - GRAB HN
Début : mars 2016 - Fin : juillet 2016
L'objectif final est de trouver les espèces à associer au blé pour améliorer sa qualité, à la féverole et au lin oléagineux pour gérer les adventices dans des parcelles superficielles. Dans ce but cette année on cherche juste à dégrossir, avec un essai sans répétitions. On choisira ensuite les modalités les plus intéressantes à affiner l'an prochain.

SWEET: Optimisation des stratégies de biocontrôle par la stimulation de l'immunité des plantes avec des applications d'infra-doses de sucres

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Nationale - CETU INNOPHYT
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2019
Tester des infra-doses de sucre comme agent de bio-contrôle en maraîchage, en arboriculture, en viticulture et en grandes cultures:

- Dégager les facteurs et indicateurs d'efficacité de l'application des sucres
- Elucider les voies de défenses activées dans le végétal
- Tester les applications d'infradoses de sucre associées dans les itinéraires techniques afin d'augmenter les efficacités existantes ou de réduire les doses d'intrants.
- Homologuer les sucres en substances de base

Bt ID : Outils pour identifier, tracer et contrôler les contaminations de Bacillus thuringiensis de la fourche à la fourchette.

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Nationale - ADRIA Développement, ITAB
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2019
B. thuringiensis ou Bt est une bactérie ubiquiste utilisée pour la protection des cultures pour ses propriétés insecticides.

Au niveau taxonomique, Bt appartient au groupe de Bacillus cereus sensu lato. Ce groupe au sens large, dont les différentes espèces sont difficiles à différencier par les méthodes classiques de microbiologie, contient également des bactéries qui peuvent poser des problèmes sanitaires et entrainer des toxi-infections alimentaires collectives (TIAC). De ce fait il existe un seuil d'alerte pour le dénombrement total des bactéries de ce groupe. Or, ce seuil peut être atteint voire dépassé lors des traitements phytosanitaires à base de Bt.

Ce projet vise à :
1-proposer des recommandations sur l'utilisation de ces produits phytosanitaires pour les cultures étudiées (choix, temps d'action, délai avant récolte à respecter etc...),
2-caractériser la diversité de B. thuringiensis pour situer les souches commerciales au sein du groupe B. cereus et tracer les contaminations par Bacillus thuringiensis des végétaux aux produits finis par l'utilisation de méthodes analytiques robustes, répétables et reproductibles,
3- développer un portail internet donnant accès aux livrables, recommandations et outils d'aide à la décision (OAD) pour qualifier les risques sanitaires et d'altération associés aux contaminations du groupe B. cereus.

OTOVEIL : Développer des Outils Techniques et organisationnels de conseil pour la surveillance et la prévention sanitaire dans les élevages biologiques

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Nationale - ITAB
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2019
Les principes généraux de l'AB recommandent un mode de production respectueux des équilibres naturels et du bien-être animal qui réponde aux besoins comportementaux propres à chaque espèce animale, et une gestion de la santé animale axée sur la prévention des maladies.
La consolidation et la mise en pratique de méthodes de prévention et de surveillance qui permettent une intervention précoce pour les éleveurs convertis à l'AB ou en conversion est l'objet de ce projet. Il s'attachera à mieux caractériser les pratiques sanitaires des troupeaux de ruminants considérés comme étant « en équilibre » du point de vue de la santé, à proposer des méthodes de prévention et de détection précoce des troubles de santé, et à travailler sur l'appropriation collective par les éleveurs et les conseillers de ces outils. L'objectif général de ce projet est donc d'identifier les leviers d'action pour réduire les pertes d'équilibre sanitaire des troupeaux, afin de limiter l'utilisation d'intrants médicamenteux de synthèse dans les exploitations d'élevage de ruminants en AB. Ces leviers seront recherchés à la fois dans l'organisation du conseil en matière de gestion sanitaire, dans la nature des échanges de savoirs et la relation de conseil entre éleveurs et conseillers sanitaires, ainsi que dans les outils mobilisés par les éleveurs pour la prévention et la surveillance de la santé de leurs animaux.

RED-SPyCE- Résilience, Efficacité et Durabilité des Systèmes de Polyculture Elevage

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Nationale - Institut de l'Elevage
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2019
Contribuer à l'amélioration des performances des fermes de polyculture élevage (PCE), par la production de références nouvelles, d'outils simples et rapides d'utilisation pour sécuriser leur fonctionnement et en répondant aux attentes des agriculteurs éleveurs de pouvoir mener une existence plus confortable dans ces systèmes, où le travail d'astreinte est souvent mal vécu. Le projet est centré sur l'échelle de l'exploitation agricole et concerne 6 régions françaises. Il s'agit de faire du couplage (ou intégration) culture/élevage (C/E) une force, un atout concret et objectivé de l'accroissement des performances des fermes PCE. La valorisation de bases de données de réseaux de fermes de l'Institut de l'Elevage, de l'INRA de Theix et du Réseau Agriculture Durable permettra en plus d'enquêtes chez des agriculteurs de produire des références nouvelles. Alliées à un travail de prospective dans 4 régions françaises, des recommandations pour les politiques publiques seront produites.

MYCOTOXINES MAJEURES ET EMERGENTES DANS LES FILIERES CIDRE ET VIN : observatoire, lutte biologique au champ et devenir au cours des procédés (CASDAR)

Projet R&D - En cours - Echelle Nationale - IFPC
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2018
Le projet a pour objectif d'anticiper l'émergence de la problématique « mycotoxines » dans le cidre et le vin et les jus dont les matières premières associées sont sujettes à des contaminations fongiques toxinogènes. Cette prospective passe par :
1- la mise en place d'un observatoire de la biodiversité fongique au champ pour une meilleure connaissance de l'évolution des flores toxinogènes, en fonction notamment des systèmes de production. Une attention particulière sera portée sur les mycotoxines émergentes.
2- l'analyse de l'efficacité de moyens de luttes alternatifs aux traitements chimiques et au cuivre.
3- l'étude du devenir des mycotoxines au cours des transformations (fermentation, distillation), en s'attachant à déterminer l'éventuelle toxicité des produits dérivés.

Connaissance de la biologie/lutte par produits de biocontrôle

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Nationale - Ctifl
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2016
Etude de la biologie et des moyens de lutte par biocontrôle sur les espèces suivantes : Drosophila Suzuki, Marssonina coronaria, Phytomyza gymnostoma (mouche mineuse du poireau), thrips sur fraise remontante, pucerons, capnodes, tavelure

Lutte biologique par conservation

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Nationale - Ctifl
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2016
Etude de lutte biologique par conservation :
- en fruits : pucerons, tordeuse, campagnols (araignées, chauves-souris, rapaces)
- en légumes : systèmes de bandes fleuries, plantes relais, plantes écran et/ou plantes pièges sur puceron melon, puceron courgette, thrips poireau, mouche de la carotte. Stratégie push-pull sur mouche du chou

Le sorgho fourrager comme engrais vert à effet assainissant

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Nationale - Ctifl
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2016
Evaluation agronomique et potentiel pour la biofumigation (sous abri) de cette pratique améliorante

Gestion durable des bio-agresseurs telluriques sous abri froid (GeDUBat)

Expérimentation système - En cours - Echelle Nationale - Ctifl
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2016
Etude de systèmes de culture avec insertion de pratiques améliorantes pour la gestion durable des bio-agresseurs telluriques sous abri froid.

Evaluation du potentiel technico-économique d'intégration de la culture de la patate douce dans les systèmes agrobiologiques maraîchers et légumiers de Basse-Normandie

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Régionale - SILEBAN
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2017
Ce projet vise à l'obtention et à la diffusion de références technico-économiques régionales à propos de la culture de la patate douce et à l'évaluation de son potentiel d'intégration dans les systèmes de production maraîchers et légumiers en Agriculture Biologique de la Manche, du Calvados et de l'Orne.

Biocontrôle Botrytis sur un réseau en viticulture biologique en Aquitaine

Expérimentation analytique, Réseau de suivis - Terminée - Echelle Régionale - IFV
Début : janvier 2016 - Fin : décembre 2016
Le RESAQ VitiBIO est un réseau d'expérimentation participative en Aquitaine. Il a été créé en 2011 et il regroupe une douzaine de partenaires (Chambres d'Agriculture, Associations bio, Instituts) dans les différents vignobles aquitains. Il est coordonné par le Vinopôle. Chaque année, une expérimentation est menée en grandes parcelles et en conditions de production à partir d'un protocole commun. Les traitements ou interventions sont réalisées par les viticulteurs, le suivi et les notations sont réalisés par les partenaires. Pour la période 2014-2016, le thème d'étude du réseau est l'usage de produits de biocontrôle contre le botrytis.
2016 représente donc la dernière année d'évaluation de 2 produits de biocontrôle homologués contre le botrytis : Armicarb® et Botector®. 16 sites au total sont déployés en Aquitaine (même dispositif qu'en 2014 et 2015). Au-delà des notations des dégâts du botrytis, de nombreuses observations sont réalisées sur la physiologie de la vigne (entassement grappes, feuillage, azote des feuilles...) et sur d'autres facteurs (météo générale, capteurs température et hygrométrie in situ, notation de la pression des tordeuses, qualité de pulvérisation...) afin de mieux comprendre et expliquer des conditions de réussite ou d'échec des produits sur certaines parcelles

Luz'Co - Développer les démarches collectives territoriales facilitant la mise en place de systèmes agroécologiques à base de luzerne

Projet Recherche/Expé - En projet - Echelle Nationale - FRCUMA Ouest
Début : novembre 2015 - Fin : décembre 2019
La finalité du projet est de favoriser l'émergence, la consolidation et la démultiplication des démarches collectives territoriales visant à la mise en place de systèmes agro-écologiques à base de luzerne. Pour y parvenir, nous nous donnons les objectifs suivants :
- Décrire les différentes modalités d'organisation collective facilitant la mise en place et la pérennisation de systèmes agro-écologiques à base de luzerne à l'échelle territoriale
- Analyser l'impact économique, environnemental et social de ces formes d'organisation collectives sur la durabilité des systèmes agricoles à l'échelle des exploitations et à l'échelle territoriale.
- Créer les conditions à même de susciter l'émergence, la consolidation et la démultiplication de ces démarches : outils et méthodes d'accompagnement, formation, réseaux d'acteurs, etc.

Essai variétés céréales d'hiver et de printemps 2015-2016

Expérimentation analytique - En cours - Echelle Régionale - CA Nord Pas de Calais
Début : novembre 2015 - Fin : août 2016
Test de variétés de céréales d'hiver et de printemps conduites en AB

Semis d'hiver :
- 26 blés tendres dont 4 variétés de blés anciens
- 18 triticales
- 6 orges brassicoles

Semis de printemps :
- 6 blés tendres
- 7 orges brassicoles

OTOVEIL: Développer des Outils Techniques et organisationnels de conseil pour la surveillance et la prévention sanitaire dans les élevages biologiques

Elaboration d'outils, Enquête, Expérimentation système - En cours - Echelle Nationale - GAB 44, ITAB
Début : novembre 2015 - Fin : juin 2019
Identifier les leviers d'action pour réduire améliorer la santé des ruminants, afin de limiter l'utilisation d'intrants médicamenteux de synthèse dans les exploitations d'élevage de ruminants en AB.

Ces leviers seront recherchés à la fois dans l'organisation du conseil en matière de gestion sanitaire, dans la nature des échanges de savoirs et la relation de conseil entre éleveurs et conseillers sanitaires, ainsi que dans les outils mobilisés par les éleveurs pour la prévention et la surveillance de la santé de leurs animaux.

Vulnérabilité des élevages bovins laitiers lors de leur conversion à l'agriculture biologique

Thèse - En cours - Echelle Nationale - INRA Toulouse AGIR
Début : octobre 2015 - Fin : septembre 2018
Développer une méthode d'analyse de la vulnérabilité des élevages laitiers pendant la phase de conversion à l'AB.
Identifier les trajectoires de conversion les moins vulnérables via une analyse à l'échelle nationale basée sur la BDD Diapason sur le sous-échantillon d'élevages ayant été suivis durant la conversion et une analyse à l'échelle locale basée sur des suivis pluriannuels d'élevages opérant une conversion à l'AB

Criblage de nouvelles variétés de blé d'hiver proposées par les semenciers en système biologique

Expérimentation analytique - Terminée - Echelle Régionale - GRAB HN
Début : octobre 2015 - Fin : juillet 2016
Les performances de ces variétés (levée, pouvoir couvrant, hauteur, résistance aux maladies, qualité meunière et rendement) sont comparées à celles de références dans notre zone climatique. Les résultats de cet essai sont utilisés par l'équipe GC de l'ITAB pour obtenir des moyennes de la région nord ouest et pour éditer des fiches techniques pour les variétés le plus intéressantes.

Suivis des variétés de population de blés anciens

Expérimentation analytique - Terminée - Echelle Régionale - CA 23
Début : octobre 2015 - Fin : août 2016
Suivre des variétés population
Comparer avec une variété moderne (RENAN)

Essai fertilisants organiques sur blé tendre

Expérimentation analytique - Terminée - Echelle Régionale - CA 23
Début : octobre 2015 - Fin : août 2016
Comparer différentes modalités de fertilisation sur blé tendre

TRAIT'BIO : Etat des lieux des méthodes de traitements alternatifs utilisés en production de poulet biologique en France

Projet Recherche/Expé - En cours - Echelle Nationale - ITAB
Début : septembre 2015 - Fin : juin 2017
La mesure 19 du plan Ecoantibio vise tout particulièrement à évaluer le bénéfice de traitements alternatifs permettant de limiter le recours aux antibiotiques.

Si TRAIT'BIO ne permettra pas de comparer les traitements entre eux ni même d'évaluer leur efficacité, il va permettre de construire une base de données des produits alternatifs utilisés aujourd'hui en production de volailles biologiques et de réaliser une analyse fine des pratiques de traitements.

Alternatives à l'utilisation des hormones en élevage porcin

Projet Recherche/Expé - En projet - Echelle Régionale - INRA Tours
Début : juin 2015 - Fin : janvier 2017
Dans les élevages porcins conventionnels, des traitements hormonaux sont administrés par plus de 80% des éleveurs pour synchroniser les cycles des femelles de renouvellement et les intégrer dans les bandes de truies (S Boulot et al., 2005, Techniporc, 28). Dans les élevages porcins biologiques, le recours aux hormones est interdit. Pourtant, la conduite en bandes présente de nombreux avantages, comme la possibilité de réaliser des adoptions croisées pour équilibrer la taille des portées, une surveillance des mises-bas facilitée, le nettoyage et la désinfection des locaux entre bandes... Dans les élevages biologiques, la conduite en bande est largement pratiquée (75% des élevages), mais les bandes sont étalées car les éleveurs n'utilisent pas de traitements de synchronisation des chaleurs. De plus, la mauvaise synchronisation des femelles provoque souvent un décalage de quelques femelles qui sont alors soit conduites hors-bande, ce qui complique l'organisation du travail, soit entretenues dans l'attente de réintégrer une bande, ce qui induit des pertes financières.
Il est donc nécessaire de développer de nouvelles pratiques d'élevage notamment pour la synchronisation des oestrus. C'est l'objectif de notre projet qui vise à optimiser les techniques de reproduction et les performances qui en découlent.
Les jeunes femelles (cochettes) atteignent précocement un stade physiologique de pré-puberté au cours duquel une stimulation externe est susceptible de déclencher la première ovulation. Cette ovulation est accompagnée du premier comportement d'oestrus (généralement synchrone de la 1ère ovulation). Une stimulation par exposition au verrat (appelée effet mâle) pourrait favoriser le déclenchement et la synchronisation de la puberté si elle est appliquée pendant cette période de pré-puberté (A Prunier, 1989, INRA Prod Anim 2, 65-72), mais cette pratique est très peu utilisée en élevage, car le moment optimal d'exposition au verrat et les modalités de cette exposition ne sont pas clairement définis. En dosant l'estrone dans l'urine, Armelle Prunier a identifié une augmentation des concentrations d'estrone (Camous et al., 1985, J Anim Sci 60, 1308-1317) correspondant à la phase de pré-puberté pendant laquelle les cochettes seraient sensibles à l'effet mâle. En conditions d'élevage, des prélèvements d'urine réguliers ne sont pas envisageables. Nous souhaitons donc rechercher des biomarqueurs de la phase de pré-puberté dans la salive, ce type de prélèvement étant réalisable en élevage.
De nouveaux outils sont maintenant disponibles afin de réaliser des études à grande échelle : métabolomique, protéomique... Ces outils sont adaptés à la recherche de biomarqueurs dans un fluide biologique et permettent de travailler sur des volumes d'échantillons de plus en plus faibles. L'enjeu scientifique est donc d'utiliser ces outils novateurs pour caractériser la période pré-pubertaire et rechercher des biomarqueurs salivaires du moment optimal d'exposition à l'effet mâle.

Approbation de l'eau oxygénée en substance de base

Autre, Synthèse / bibliographie - En cours - Echelle Européenne - ITAB
Début : juin 2015 - Fin : janvier 2017
Approbation de l'eau oxygénée en substance de base au RCE 1107/2009.

INNOVEZ BIO

Projet R&D - En cours - Echelle Nationale - ITAB
Début : juin 2015 - Fin : juin 2018
La finalité de notre projet est de favoriser en milieu rural le développement de l'innovation issue des systèmes agri-alim bio.

Lutte contre Lonchaea aristella

Expérimentation analytique - Terminée - Echelle Régionale - CIVAM Bio 66
Début : juin 2015 - Fin : octobre 2015
Essais de piégeage pour diminuer les populations de mouche de la figue: Lonchaea aristella qui crée à nouveau de grosses pertes au niveau de la production de figues fraiches.

Approbation du mélange Charbon Argile en substance de base

Synthèse / bibliographie - Terminée - Echelle Européenne - ITAB
Début : mai 2015 - Fin : janvier 2017
Approbation en substance de base du mélange clayed charcoal

Evaluation de matériel végétal en maraîchage biologique sous abri froid en Auvergne : tomate, épinard d'hiver, salade d'hiver et engrais verts d'été

Expérimentation analytique - En projet - Echelle Régionale - GRAB Auvergne
Début : avril 2015 - Fin : septembre 2016
La finalité de ce programme d'expérimentation en maraîchage biologique sous abri est de référencer parmi le matériel végétal disponible en semences biologiques ou conventionnelles non traitées, celui qui possède la meilleure adaptabilité aux conditions pédoclimatiques sélectives de l'Auvergne.
1 2 3 4 page suivante

Recherche

Index des productions Index des thématiques

Rechercher une action
2 minutes pour comprendre
Pour rechercher des actions en AB...
... il suffit de sélectionner au moins un critère parmi les champs proposés :
- via les menus déroulants : domaines d'application, thématiques, date, échelle, localisation, état d'avancement de l'action.
- en saisissant UN mot clé (recherche dans le titre de l'action et ses objectifs) pour préciser la recherche
(attention : ESSAI fera apparaître des actions avec le terme nécESSAIre...)

ASTUCE !!!
- clic simple = remplace la page de résultats par la fiche action
- maj + clic = fiche action ouverte dans une nouvelle fenêtre
- ctrl + clic = fiche action ouverte dans un nouvel onglet

ITAB - Institut Technique de l'Agriculture Biologique     www.itab.asso.fr     QuiFaitQuoi     Contacts
identifiant
mot de passe
...
Fermer