QuiFaitQuoi
recherche/expérimentation en AB

Expérimentation et caractérisation de variétés populations de blé pour le développement d'une filière innovante en Haute-Loire (PEI)

Type d'actionProjet R&D
StatutEn cours
Début  septembre 2015
Fin  septembre 2018
Implication dans l'ABmixte
Echelle de l'action
Régionale

Localisation
Auvergne
Rhône Alpes
 

 

Organisme(s) des responsables

CA 43, Haute Loire Bio


Productions

Blé tendre
 

Thématiques

Production végétale en général
Qualité en général
Références technico-économiques
Stratégies et gestion globale du système
Systèmes de production en général
Systèmes et techniques de production, ITK
 


Objectif

L'objectif de ce projet est d'acquérir et diffuser des références techniques permettant aux agriculteurs de produire des blés tendres populations compatibles avec les acteurs de la filière alimentation humaine et de traçabilité garantie.
Les travaux seront articulés autour d'une plateforme expérimentale de blés populations et d'analyses réalisées tant sur la parcelle que sur les lots de grain récoltés.

Autour de ces essais, différents objectifs secondaires se rejoignent :
- proposer aux consommateurs une alternative aux céréales modernes en leur proposant des céréales différentes en termes de goût et de composés nutritionnels ainsi que potentiellement plus digestes ;
- mettre en place sur le département un projet à la fois innovant, précurseur et pédagogique en agriculture biologique ;
- développer une filière équitable pour tous les acteurs du projet ;
- augmenter l'autonomie des fermes du département avec des populations de céréales adaptées au terroir, et pouvant être librement multipliées sur les fermes ;
- estimer l'intérêt des populations pour l'alimentation animale (notamment pour celles qui ne présenteraient pas d'intérêt panaire mais un intérêt agronomique) ;
- sécuriser les productions dans un contexte de dérèglements climatiques par l'utilisation de variétés adaptées et adaptables aux spécificités pédo-climatiques de la Haute-Loire ;
- conserver la biodiversité cultivée ainsi que les savoirs et savoir-faire qui l'entourent ;
- favoriser une agriculture biologique cohérente et durable, contribuant ainsi à la préservation de la qualité de l'eau, des sols et de la biodiversité.

Résultats

Localisation des résultats

http://hauteloirebio.fr/

Résultats attendus

• Création d'une filière rémunératrice pour les producteurs : la culture et la vente de blé moderne meunier est rémunératrice si le rendement est correct et surtout si le taux protéique des grains atteint le seuil de 11%. Les besoins du blé moderne en azote sont très élevés et les sources d'apport en bio sont limitées et surtout très chères : fumier, compost ou engrais organiques du commerce. Aussi, pour certains agriculteurs, l'atteinte de ce seuil peut se révéler très délicat. Étant moins exigeant en azote et non soumis aux diktats de la teneur protéique*, la culture de blés tendres de populations peut apporter une réelle solution. Pour assurer une juste rémunération, le prix de vente de ces blés doit être établi par le collectif d'agriculteurs en tenant compte de la technicité de cette culture et des rendements effectifs. Une première estimation fait état d'un prix de vente de 550 à 580 €/tonnes versus de 330 à 400 €/T pour du blé moderne, en fonction des critères qualités. Un engagement à l'emblavement avec l'acheteur Celnat, fixant la surface à semer, les variétés et le prix d'achat établi, assurera le débouché de la production.

* Comme mentionné au chapitre 1.4.3.2, les tests technologiques actuellement en vigueur pour les blés modernes ne sont pas transposables aux blés population. La réintroduction de ces blés s'accompagne d'un changement de paradigme : ce n'est plus au blé de se plier aux exigences des acteurs de l'aval mais à ces derniers de s'adapter aux caractéristiques des grains et farines. Aussi, le travail consiste principalement à sélectionner les variétés compatibles avec l'usage envisagé. La variabilité annuelle étant évaluée par test de panification.

• Amélioration des récoltes des agriculteurs bio : ces variétés populations sélectionnées par nos ancêtres paysans semblent regorger d'intérêts pour l'agriculture biologique d'aujourd'hui.
Certaines études affirment que :
- leurs rendements en grains et surtout en paille sont souvent supérieurs aux variétés modernes dans des conditions difficiles : sols pauvres, sécheresse, faible fertilisation, etc.
- leur grande vigueur végétative et leurs hautes pailles permettent une meilleure compétition par rapport aux adventices, principale difficulté de la culture du blé biologique ;
- leur diversité génétique leur permet de mieux s'adapter aux conditions pédo-climatiques de leur terroir, ce qui représente un atout pour aborder les changements climatiques.
Grâce à ce projet, nous espérons donc confirmer ces affirmations et permettre le développement d'une culture à fort potentiel (économique et agronomique) pour les agriculteurs bio

• Gestion durable des ressources : ce projet permettra également de :
- conserver la biodiversité cultivée ainsi que les savoirs et savoir-faire qui l'entourent ;
- favoriser une agriculture biologique cohérente et durable, contribuant ainsi à la préservation de la qualité de l'eau, des sols et de la biodiversité ;
- alimenter la vie du sol, grâce à un apport de fumier plus important dû aux hautes pailles des blés population qui permettent une grande production de biomasse ;
- améliorer la structure du sol, grâce à leur système racinaire plus développé, qui explore mieux le sol grâce à des racines plus fines, plus longues et plus nombreuses.
 

Partenaires scientifiques et techniques

CA 43, CELNAT, Haute Loire Bio, ITAB


ITAB - Institut Technique de l'Agriculture Biologique     www.itab.asso.fr     QuiFaitQuoi     Contacts
identifiant
mot de passe