QuiFaitQuoi
recherche/expérimentation en AB

Biodiversité fonctionnelle en maraîchage biologique : Bandes fleuries de vivaces plantées dans les abris pour favoriser les ennemis naturels des pucerons

Type d'actionProjet Recherche/Expé
StatutTerminée
Début  janvier 2016
Fin  décembre 2017
Implication dans l'AB100% AB
Echelle de l'action
Régionale

Localisation
PACA
 

 

Organisme(s) des responsables

GRAB


Productions

Cultures légumières en général
 

Thématiques

Associations de cultures
Combinaisons et interactions de cultures
Gestion des ravageurs
Systèmes et techniques de production, ITK
 


Objectif

La biodiversité fonctionnelle consiste à favoriser autour des cultures des espèces végétales qui vont attirer, héberger, nourrir les insectes auxiliaires indigènes participant au maintien des populations de ravageurs sous le seuil de nuisibilité économique. L'objectif est de tester cette technique pour améliorer la lutte contre les pucerons, qui sont parmi les principaux ravageurs dans le Sud de la France. La stratégie testée ici est la plantation dans le tunnel d'une bande d'espèces végétales vivaces renforçant la présence durable d'auxiliaires contre pucerons. L'hypothèse est que la bande peut servir de refuge hivernal, et fournit un abri et de la nourriture (pollen, nectar, proies/hôtes de substitution) de façon précoce aux auxiliaires, ce qui permet d'améliorer leurs performances de régulation sur la culture.

Résultats

Type de diffusion
Article technique de vulgarisation
Synthèse, rapport

Propriété des résultats

GRAB

Localisation des résultats

www.grab.fr

Résultats attendus

2016 :
Cet essai, qui doit être répété pour rendre les conclusions plus solides, permet de montrer que des plantes implantées au pied des bâches plastique peuvent se maintenir durablement dans les abris et supporter l'hiver. Certaines espèces comme l'alysson et le lotier hébergent des populations intéressantes d'auxiliaires (notamment le lotier pour les parasitoïdes de pucerons) très tôt en sortie d'hiver. Toutes les espèces végétales sélectionnées hébergent des auxiliaires spécifiques des pucerons, mais plus encore des auxiliaires généralistes. Le lotier semble l'espèce la plus intéressante, suivi par l'alysson et l'achillée. Au contraire, en 2016, le fenouil n'a pas permis de favoriser les auxiliaires contre pucerons, et les auxiliaires généralistes sont apparus tardivement sur cette espèce.


2017 :
Cet essai permet de montrer que des plantes implantées au pied des bâches plastique peuvent se maintenir durablement dans les abris et supporter l'hiver. Certaines espèces comme la centaurée et l'achillée hébergent des populations intéressantes d'auxiliaires (notamment la centaurée pour les parasitoïdes de pucerons) très tôt en sortie d'hiver. Toutes les espèces végétales sélectionnées hébergent des auxiliaires spécifiques des pucerons, mais plus encore des auxiliaires généralistes. La centaurée semble l'espèce la plus intéressante, suivie par l'alysse et l'achillée. Le lotier est intéressant mais les auxiliaires spécifiques sont apparus tardivement sur cette espèce. Comme en 2016, le fenouil n'a permis de favoriser ni les auxiliaires contre pucerons, ni les auxiliaires généralistes.
 

Partenaires scientifiques et techniques

aucun


En liaison avec les actions :

Expérimentation système - En cours - Echelle Régionale - GRAB
Projet Recherche/Expé - Terminée - Echelle Régionale - GRAB


ITAB - Institut Technique de l'Agriculture Biologique     www.itab.asso.fr     QuiFaitQuoi     Contacts
identifiant
mot de passe