QuiFaitQuoi
recherche/expérimentation en AB

Stratégie de lutte contre taupins sur pommes de terre : Itinéraire technique et traitement 2017

Type d'actionProjet Recherche/Expé
StatutTerminée
Début  janvier 2017
Fin  janvier 2017
Implication dans l'AB100% AB
Echelle de l'action
Régionale

Localisation
Languedoc-Roussillon
 

 

Organisme(s) des responsables

CIVAM Bio 66


Productions

Pommes de terre
 

Thématiques

Gestion des ravageurs
Produits de protection des cultures
Systèmes et techniques de production, ITK
 


Objectif

Le taupin appartient au genre Agriotes. Sous ce nom commun taupin peut se retrouver différentes espèces dont 4 présentes en France sont considérées comme nuisibles (Agriotes obscurus, A. sputator, A. lineatus, et A. sordidus). La larve de taupin, ou « ver fil de fer », se nourrit des racines et des tubercules, causant des dégâts importants à la récolte.
Il n'existe pas aujourd'hui d'itinéraires techniques clairement efficaces contre ce ravageur.
La pomme de terre primeur bio représentait 100 T en production en 2013 sur l'ex région Languedoc-Roussillon (Sud et Bio, 2013). Cette production est en développement commercial important sur le circuit d'expédition bio. La pomme de terre est le légume le plus important en tonnage consommé en restauration hors domicile. L'approvisionnement local est possible sur les créneaux précoces et de saison.
Le cahier des charges de l'agriculture biologique impose une stratégie de lutte contre les ravageurs sans utilisation de produits chimiques. Le risque taupin peut être important sur tous les créneaux notamment les créneaux tardifs et il peut entrainer jusqu'à un déclassement complet de certains lots.
En France, des essais sur la production d'arrière-saison de pomme de terre de conservation bio ont été réalisés par le Civam BIO sur 3 années avec différentes modalités testées. La solarisation semble être une technique de lutte intéressante contre le taupin pour cette production-là. Or, cette technique ne peut pas être utilisée pour la pomme de terre primeur bio par manque de soleil à la période de plantation (Rapport Maîtrise des pathogènes telluriques en pommes de terre de conservation, 2009, 2010,2011).

L'objectif des essais est d'identifier des moyens de protection utilisable en Agriculture Biologique et de les évaluer sur culture de pomme de terre primeur et de conservation de plein champ bio pour diminuer les pertes dues aux dégâts d'Agriotes sp., en particulier A. sordidus.

Résultats

Type de diffusion
Article technique de vulgarisation
Synthèse, rapport

Propriété des résultats

Civam Bio 66

Localisation des résultats

https://www.sud-et-bio.com

Résultats attendus

Les modalités de lutte prophylactique n'ont pas été concluant sur cet essai. Certains facteurs auraient pu être gérés afin d'optimiser le développement de la culture mais n'ont pas été fait faute de temps pour le producteur.
En effet, le manque d'eau a pu également impacter sur l'efficacité du BMV et sur la dégradation des granulés de ricin, réduisant ainsi l'efficacité potentielle de ces produits.
Il se peut également que les parcelles élémentaires traitées (12 m²) aient été trop petites pour que les doses appliquées aient un effet mesurable sur la population de taupins présente.
Enfin, il ne s'agissait pas là d'une parcelle avec un historique de dégâts taupins très important, il pourrait être intéressant de renouveler l'essai sur une parcelle plus infestée.
Les perspectives pour 2018 seront donc :
 Mise en place de l'essai sur une parcelle plus infestée
 Parcelle élémentaire plus grande
 Meilleures conditions d'applications des produits et un suivi régulier de la culture
 

Partenaires scientifiques et techniques

aucun


ITAB - Institut Technique de l'Agriculture Biologique     www.itab.asso.fr     QuiFaitQuoi     Contacts
identifiant
mot de passe