QuiFaitQuoi
recherche/expérimentation en AB

Comparaison de différentes colles pour la vinification biologique

Type d'actionExpérimentation analytique
StatutEn cours
Début  janvier 2017
Fin  décembre 2017
Implication dans l'ABmixte
Echelle de l'action
Régionale

Localisation
Midi-Pyrénées
 

 

Organisme(s) des responsables

IFV


Productions

Oenologie
 

Thématiques

Process
 


Objectif

La limpidité des vins est une qualité exigée par le consommateur, gage des qualités gustatives du produit. La stabilisation des vins est la conservation de cette limpidité et de la matière colorante quelles que soient les conditions de stockage.
Il existe 3 grands types de colles : organiques (gélatines, caséines...), minérales (bentonite, sols de silice) et synthétiques (PVPP).
La première colle végétale autorisée en vinification est la colle de pois, et depuis 2014 les protéines extraites des pommes de terre sont aussi autorisées. Le chitosane et chitine glucane issus d'Aspergillus niger ont été autorisés en 2012 (avec d'autres activités que le collage). Les extraits protéiques de levures ont été autorisés en 2013.
Cependant, au niveau de la réglementation biologique, la référence réglementaire est la version de 2010, n'autorisant pas tous ces nouveaux produits. Dans le cas d'une autorisation, la réglementation Bio Européenne impose l'utilisation d'intrants biologiques si ceux-ci sont disponibles sur le marché (protéine végétale blé ou pois, gélatine, colle de poisson).
Le projet présenté permettrait d'enrichir les comparatifs entre les colles animales et colles d'origine végétale ou fongique existantes mais non autorisées actuellement en vinification biologique. En effet, peu d'études ont été réalisées avec un comparatif de colle assez large pouvant orienter les choix des vinificateurs pour les vins rouges du Sud-Ouest.


Partenaires scientifiques et techniques

IFV, SUDVINBIO


ITAB - Institut Technique de l'Agriculture Biologique     www.itab.asso.fr     QuiFaitQuoi     Contacts
identifiant
mot de passe